Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag.. Contact: hkernane@yahoo.fr


Potentiel à exploiter

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 13 Mai 2014, 08:20am

Catégories : #Économie Algérie

Paru dans Arabies, mai 2014.

La commercialisation récente de la technologie 3G devrait dynamiser le marché notamment en termes de contenus et d’applications aussi bien au profit des particuliers que des professionnels.

Le marché algérien de la téléphonie mobile a le vent en poupe. Car, en dépit de la forte densité de la téléphonie mobile (99,28 % en 2012), le nombre d’abonnés ne cesse d’augmenter. Selon l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT), le nombre des abonnés s’élevait à 37,5 millions en 2012, soit une croissance de 5,4% par rapport à l’année 2011. L’opérateur Djezzy, filiale du groupe russe Vimpelcom, est leader sur le marché avec 17,8 millions d’abonnés. L’entreprise, qui est au centre des négociations entre la maison mère et le gouvernement algérien pour un éventuel rachat, réalise de belles performances et détient 55% des parts de marché. En 2013, son chiffre d’affaires de Djezzy est estimé à 143 milliards de dinars.

La seconde position revient à l’opérateur public Mobilis qui détient 28,31% des parts de marché avec 10,6 millions d’abonnés. Considéré comme le Premier employeur du secteur (+ de 4300 personnes) et premier investisseur (300 millions de dollars en 2013), Mobilis se porte bien. En 2013, L’opérateur public a réalisé un chiffre d’affaires exceptionnel de 77 milliards de dinars (940 millions de dollars), soit une hausse de 27% par rapport à 2012. Selon la direction, ces résultats « permettent à l'entreprise de se placer en tête des opérateurs présents sur le marché algérien.»

Il faut dire que la société poursuit la mise en œuvre de son plan business 2012 / 2016 pour lequel 2 milliards de dollars sont consacrés à la modernisation de l’outil de production. Vu ces résultats satisfaisants, la direction confirme l’ouverture prochaine du capital (à hauteur de 20%) de l’opérateur permettant son introduction à la Bourse d’Alger d’ici la fin 2014. « Nous aurons à relever le défi d'améliorer sans cesse nos performances car nous serons soumis à la publication de résultats » explique Saad Damma, président –directeur général de Mobilis. La troisième position revient à Ooredoo qui a dispose de 9 millions d’abonnés et détient 24,14 % de parts de marché.

La commercialisation de la 3G. La commercialisation de la technologie de téléphonie mobile de troisième génération (3G), représentant la norme Universal Mobile Télécommunications System (UMTS), attendue depuis de nombreuses années et souvent reportée, suscite un grand intérêt des opérateurs et un engouement sans précédent des consommateurs. En effet, depuis décembre 2013, les clients peuvent, enfin, profiter des divers services et offres tels que le visionnage audio et vidéo, la visiophonie et le streaming.

Depuis le lancement de la commercialisation de la 3G, les opérateurs ont enregistré plus de 500 000 nouveaux abonnés en un mois. Selon la presse algérienne, les boutiques des opérateurs Ooredoo et Mobilis ont été prises d’assaut pour les clients. Les Smartphones et tablettes, vendus à des prix très attractifs et adaptables à la 3G ont favorisé le succès des ventes. Les spécialistes du secteur indiquent que les prévisions de ce marché sont prometteuses puisqu’ils tablent sur près de 3 millions d’abonnés pour l’ensemble des opérateurs.

,Les forfaits Mobilis pour le grand public et les entreprises, dévoilés lors d’une conférence de presse en décembre 2013 – avec des remises pouvant aller jusqu’à - 70% -, incluent, entre autres, Skype et Viber, des applications très appréciées par les consommateurs. L’offre Darynet, par exemple, couvre 3 forfaits de haut débit internet : Darynet Bronze à 750 DA pour 500 Mo / mois, Darynet Silver pour 1000 DA pour 1 Go et Darynet Gold au delà de 4 Go pour 3000 DA. L’operateur propose aussi une offre forfait 3 G++ post payée, qui permet aux clients de composer des forfaits selon leurs besoins. Quant à la visiophonie, elle est accessible à partir de 300DA / 30 minutes. Pour rappel, Mobilis a reçu la certification de la conformité du réseau 3G++ par l’ARPT.

Quant à l’opérateur Ooredoo, dont le réseau est déployé dans 19 wilayas, il propose des forfaits incluant tablettes, Smartphones et clés Internet 3G- gratuites. Pour l’ouverture d’une ligne, les clients Ooredoo bénéficieront aussi d’un crédit initial de 500 dinars. «Cette offre exceptionnelle permet au client de Ooredoo de profiter d’un réseau Internet 3G++ de qualité pour surfer en toute liberté, lire les mails, regarder des vidéos, chatter et rester connecté sur ses réseaux sociaux favoris à des tarifs préférentiels», a indiqué un communiqué publié début avril 2014. Deux forfaits sont mis sur le marché, un de 50 Mo / jour pour 100 dinars et 750 Mo/ mois pour 1000 dinars.

De son côté, la direction de Djezzy a annonce que ses offres 3G+ seront commercialisées dans quelques semaines. Pour rappel, l'interdiction infligée à l’opérateur d'importer des équipements (de transférer des devises imposée par la Banque d’Algérie, dans le sillage d’une série de différends avec l’administration fiscale algérienne) a impacté le déploiement de son réseau 3G. « « Nous n’allons pas imiter nos concurrents, nous aurons nos propres offres » a expliqué Vincenzo Nesci, Président directeur général de Djezzy.

Négociations. Après cinq années de conflits et de négociations, un accord a été conclu, fin du mois d’avril 2014, entre l’État algérien et le groupe russe Vimplecom. A la suite à cet accord, l’État algérien récupère 51% du capital de l’opérateur de téléphonie Djezzy. La transaction, estimée à 4 milliards de dollars, a été financée par le Fonds national pour l’investissement (FNI). Selon la direction de l’opérateur, cet accord permettra à Djezzy de consolider sa position de leader sur le marché et de continuer ses investissements dans le développement du réseau 3G.

La mise en œuvre de la portabilité des numéros, qui permet à un abonné de choisir un nouvel operateur sans avoir à changer de numéro, est une initiative qui permettra d’instaurer une concurrence saine et vive entre les opérateurs. Car cette dernière incite les acteurs du marché à la mise en place des programmes de fidélisation et la pratique d’une politique tarifaire très concurrentielle pour la clientèle. Or, cette pratique n’est pas encore envisagée en Algérie.

En effet, l’autorité de régulation impose une nouvelle numérotation pour toute acquisition de la téléphonie 3G. « L’ARPT a décidé de dédier une numérotation spéciale à la 3G+, conformément au cadre juridique algérien en vigueur, qui prescrit qu’il ne peut y avoir qu’une licence par segment ou technologie. », souligne Mohamed Toufik Bessai, président du Conseil de l’ARTP.

Double numérotation. Cette décision ne semble pas convenir à tous les opérateurs. Joseph Ged, patron de Ooredoo, est plutôt défavorable. « Nous continuons de dire qu'il est dans l'intérêt du consommateur d'avoir un seul numéro et un seul abonnement pour la 3G et la voix et de ne pas l'obliger à s'encombrer de deux téléphones » souligne –il dans les colonnes du journal Maghreb Emergeant. De son côté, Djezzy est plus favorable à la double numérotation, laquelle répond à la nécessité de l’identification des utilisateurs et d’en mesurer les volumes.

Les applications mobiles, devenues des vecteurs de communication par excellence, sont de plus en plus adoptées par les professionnels. Ces dernières servent, entre autres, à assurer une augmentation de la visibilité et de l’accessibilité des services et des offres à une large clientèle. Elles permettent aussi de gagner de nouveaux prospects. Pour y parvenir, Ooredoo a lancé le programme Oobamijoo, un concours national de développement d’applications mobiles sous Android en partenariat avec l’entreprise Med&Com et le club Etic. Ce projet vise le développement de la productivité des développeurs d’applications localement.

Il faut dire que l’opérateur ambitionne de lancer la première plateforme d’hébergement et de téléchargement d’applications mobiles produites par des développeurs algériens. Grâce à cette opération, Ooredoo récompensera les 5 meilleures applications qui seront hébergées gratuitement sure la plateforme Ostore.

De son côté, Younes Grar, consultant en télécommunications souligne que la filière de production de contenus représente : « un marché transversal assis sur un grand bassin d’emplois à haute qualification. 100 000 postes rien que dans la e.administration ».

Avec la finalisation des tests techniques de la technologie 4G pour le fixe, le marché des contenus multimédias dispose de grandes potentialités. Selon Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, les Algériens auront la 4G en mode fixe dès mai 2014. Quant à la 4 G Mobile, elle sera disponible sur le marché en 2015.

Tout porte à croire que les nombreux chantiers, mis en route depuis des années, devraient être opérationnels très rapidement. Le pays s’apprête t-il à rattraper son retard dans le déploiement de cette technologie innovante en un temps record ? Affaire à suivre.

Saad Damma, P-DG de MOBILIS. Joseph Ged, CEO Orredoo. Vincenzo Nesci, P-DG de Djezzy
Saad Damma, P-DG de MOBILIS. Joseph Ged, CEO Orredoo. Vincenzo Nesci, P-DG de Djezzy
Saad Damma, P-DG de MOBILIS. Joseph Ged, CEO Orredoo. Vincenzo Nesci, P-DG de Djezzy

Saad Damma, P-DG de MOBILIS. Joseph Ged, CEO Orredoo. Vincenzo Nesci, P-DG de Djezzy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents