Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag.. Contact: hkernane@yahoo.fr


Passer à la vitesse supérieure

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 27 Mars 2015, 09:29am

Catégories : #Économie Algérie

Passer à la vitesse supérieure

Paru dans Arabies, mars 2015

La conjoncture de stabilisation que connaît le marché algérien de l’automobile profite à une meilleure réorganisation de l’activité sur le terrain.

Selon les professionnels du secteur, le fléchissement du marché algérien de l’automobile s’explique par l’importance des stocks disponibles sur le marché ainsi que par la réorientation des dépenses des ménages.

En effet, encouragés par les divers programmes d’habitat lancé par le gouvernement dans le cadre de des divers plans quinquennaux de construction de logements, les consommateurs s’orientent davantage vers l’acquisition des biens immobiliers.

Les constructeurs automobiles expliquent que l’explosion des ventes de véhicules enregistrée en 2012 est aussi justifiée par les opportunités exceptionnelles dont a bénéficié de nombreux salariés de la fonction publique, notamment à travers la revalorisation salariale et l’octroi des rappels dans diverses filières (éducation, santé, enseignement supérieur et les diverses administrations publiques.)

L’année 2014 a enregistré un volume de ventes total de 339.094 véhicules (274.628 véhicules particuliers et 64.466 véhicules utilitaires). Le véhicule particulier représente 80,99 % des ventes globales contre 19,1 % pour les véhicules utilitaires. Selon le Centre national de statistiques des Douanes, les importations de véhicules ont enregistré une chute des ventes de l’ordre de 19% durant le premier semestre 2014.

La valeur des importations a atteint, au cours de la même période, 256,47 milliards de dinars, soit 3,21 milliards de dollars contre près de 312,17 milliards de dinars, soit 3,97 milliards de dollars. Selon cette même source, 240 000 véhicules ont été vendus, contre 322 000 durant la même période en 2013.

Malgré ce recul, six concessionnaires ont enregistré une progression de leurs parts de marché : Skoda (+20,77%), Hyundai (+19,40%), Kia (+13,25%), Nissan (+11,76%) et Dacia (+6,57%).

Chute des ventes. Les marques Volkswagen, Daihatsu et Audi ont enregistré quant à elles des baisses respectives de (-12,87%), (-13%) et (-13,83%). De façon plus globale, la grande majorité des marques ont connu une chute des ventes.

Par exemple les marques suivantes : Great Wall (-50,52%), Opel (-45,81%), Chevrolet (-43,90%), Peugeot (- 43,78%), Ford (-40,33%), Citroën (-38,70%), Land Rover Jaguar (-33,68%), Renault (-29,73%), Suzuki (-26,88%), Mercedes –Benz (-24,45%), Seat (-22,71%) et Toyota (-20,84%).

La marque française Renault, leader sur le marché pour la neuvième année non consécutive, a réalisé 91 800 ventes dont 52 059 pour Renault et 39 741 pour Dacia. « La Dacia Logan est leader de son segment avec 28,3% de parts de marché, devant Hyundai Accent (24,1%) et Renault Symbol (14,9%)» a souligné Guillaume Josselin, directeur général de Renault Algérie.

Le marché algérien est classé à la 9e place mondial et le 1er dans la région Afrique, Moyen Orient et Inde (AMI) pour la marque au losange. Cela dit, le volume de vente a toute de même enregistre un recul puisqu’il est était de 111 378 unités en 2013. En revanche Renault a gagné en parts de marché avec 26,9%, soit une hausse de + 0,7%.

« Nous sommes leaders en parts de marché sur els segments ou nous sommes présents, hormis le segment C avec une Mégane qui n’atteint pas les objectifs et les résultats escomptés », explique le premier responsable de Renault Algérie. Pour rappel, le concessionnaire dispose de 119 sites implantés dans 39 wilayas du pays.

La société Sovac, qui représente les marques Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Porsche, consolide sa position – seconde sur le marché - en enregistrant 57 778 ventes.

Quant au groupe Elscom, qui distribue les marques Ford, Kia, Suzuki, Tata, Daewoo, Isuzu Bus, se positionne à la troisième place avec 43015 unités écoulées. Les autres places sont occupées par Hyundai (33 933), Toyota Algérie (24 903), Groupe Diamal (11 954) et GMS (5156).

Les conducteurs Algériens sont aussi friands des voitures de la gamme Pick Up. Ce segment, est représenté, entre autres, par les modèles simple cabine, double cabine, 4x4, 4x2, tient une part importante du marché avec 6,45% du volume global.

Progression. Selon les chiffres officiels, 21 869 unités ont été écoulées durant l’année 2014. Le modèle Hilux de la marque nippone Toyota est leader sur ce segment avec 12 521 unités vendues, ce qui représente plus de 57 % de part de marché et 3,69 % du volume des ventes.

Quant au modèle Navara de Nissan, il s’est écoulé à 5056 unités, soit 23% de parts de marché. Pour information, ce dernier a enregistré une progression de +203% comparativement à l’année 2013.

Le modèle L200 de Mitsubishi s’est vendu quant à lui à 1575 unités, soit une hausse de 32%. Le Pick Up Land Cruiser 70 de Toyota arrive en quatrième position avec 1050 unités vendues, soit une évolution de 51% en 2014.

Le Ford Ranger s’est écoulé à 753 unités, ce qui représente une progression de 172% par rapport à l’année 2013. Le segment des Mini Trucks est aussi en évolution positive, notamment à travers la domination des marques chinoises dont Sokon, Gonow et Wuling. La presse nationale évoque un chiffre de 27 000 véhicules vendus en 2014.

L’usine Renault, inaugurée le 10 novembre 2014 à Oued Tlilat, dans la wilaya d’Oran, produit la première voiture « made in Algérie ». « L’usine Renault en Algérie n’a rien à envier à celle de Roumanie ou autre structures de la marque dans le monde. Nous travaillons avec des processus certifiés Renault » a indiqué Bernard Sonilhak, PDG de Renault Algérie Production.

Ce dernier a souligné que l’usine assurera une production de 25 000 unités par an, qui seront commercialisées dans les différents points de vente de Renault Algérie. Selon Bernard Sonilhak, l’usine entamera sa deuxième de production en 2019. Une période durant laquelle d’autres activités de l’industrie automobile comme la peinture et la tôlerie, seront intégrées à la chaine de l’assemblage, ce qui permettra aux salariés et aux entreprises locales sous traitantes d’acquérir de nouvelles compétences.

Selon la même source, le volume de production atteindra alors 75 000 unités par an de la gamme Symbol. Pour information, la Symbol algérienne disposera du système de GPS Medianav, de deux motorisations essence (1,6l et 1,21 l) de 80 chevaux et sera vendu au prix de 1 287 000 dinars.

Afin de permettre la rationalisation des importations de véhicules, le gouvernement algérien projette de mettre en œuvre de nouvelles mesures réglementaires. Un projet de loi modifiant et complétant le décret exécutif N° 07-390 du 12 décembre 2007- fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de commercialisation de véhicules automobiles neufs - est en cours d’élaboration.

Dans le même contexte, la loi de finances 2014 a introduit plusieurs mesures pour encadrer cette rationalisation et limiter cette activité aux concessionnaires automobiles dans le cadre de leur réseau de distribution à travers le territoire national. Par conséquent, la revente aux autres concessionnaires hors réseau est désormais interdite.

Cette mesure gouvernementale a été mise en œuvre afin d’inciter les concessionnaires à investir davantage dans le développement de leur réseau de distribution et la promotion des investissements permettant l’émergence des activités industrielles et de services comme la fabrication des pièces de rechange, la peinture, la tôlerie ainsi que les diverses filières mécaniques, électriques et électrotechniques, et ce dans un délai maximum de trois ans.

Il est clair que le marché algérien de l’automobile est en mouvance. Les concessionnaires se professionnalisent et appellent au respect total de leurs cahiers de charge, notamment en matière de normes et de chartes identitaires des marques.

Marché attractif. On assiste aussi à l’amélioration de l’aspect esthétique des stands lors des divers salons organisés dans les différentes wilayas du pays (Alger, Oran, Bejaia). Des manifestations durant lesquelles les constructeurs automobiles présentent désormais leurs modèles en avant première, aussitôt après leur sortie sur le marché international comme lors du Salon international de Genève.

Les concessionnaires n’hésitent pas non plus à initier les visiteurs aux voitures hybrides et électriques, moins polluantes, non démocratisées dans le pays. Notons, que malgré le fléchissement des ventes, le marché algérien de l’automobile reste très attractif.

Afin d’impulser leur dynamique dans l’économie du pays, les marques automobiles visent sur l’innovation afin de reconquérir une clientèle déjà séduite. La marque Nissan, par exemple, compte présenter prochainement ses nouveaux modèles : la Sunny Face lift, le nouveau Juke relooké et le nouveau X-Trail, renforçant ainsi sa gamme de SUV.

Les conducteurs algériens, qui vouent à la mécanique un amour et une connaissance confirmés, sont toujours friands de nouveautés. Les constructeurs le savent, ce qui explique, entre autres, que leur confiance dans le potentiel du marché local n’a jamais été remise en cause. Bien au contraire, elle accompagne l’évolution du marché.

Stand Volkswagen lors du Salon international de l'automobile d'Alger

Stand Volkswagen lors du Salon international de l'automobile d'Alger

Stand Renault, salon international de l'automobile d'Alger

Stand Renault, salon international de l'automobile d'Alger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Poker Bonus 29/06/2015 21:25

Article intéressant !

Alexander

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents