Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


La mode par passion

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 17 Novembre 2017, 10:43am

Catégories : #Portraits

Shourouk Rhaiem, Fashion designer

Shourouk Rhaiem, Fashion designer

La mode par passion

Paru dans Arabies, octobre 2017

 

Shourouk Rhaiem, française d’origine tunisienne, diplômée du Studio Berçot, est créatrice désigner de mode et de bijoux. Ses créations, d’influences diverses, sont innovantes. Rencontre.

 

Souriante, enthousiaste et débordante d’énergie, Shourouk Rhaiem, est une passionnée de mode depuis l’enfance. Inspirée par des influences orientales héritées de sa grand mère et de sa mère dont la coquetterie fascine, elle a tracé son chemin et a concrétisé son rêve : devenir une créatrice designer de mode de renommée internationale.

 

Les robes brodées avec raffinement et justesse, les bijoux scintillants, les formes et les couleurs et les parfums envoûtants sont des repères qu’elle a gardés de ses multiples voyages. Ils représentent le socle sur lequel reposent ses sources d’inspiration et sa passion pour la mode. « J’ai grandi dans un monde féminin qui m’a bouleversée. Mes influences sont multiples et j’avoue que j’ai du mal à définir mon style », nous confie l’artiste lors de notre rencontre dans son showroom parisien.

 

Shourouk Rhaiem explique que ses inspirations sont nourries par ses voyages à travers les différentes régions du monde comme l’Asie, l’Inde ou l’Amérique latine, mais aussi par ses recherches personnelles pour découvrir et comprendre les autres cultures et identités des populations à travers le monde. « Ma culture orientale place l’opulence, la féminité et la volupté au centre de mes envies. Elle caractérise mes créations qui épousent parfaitement les influences d’autres cultures, d’autres identités », nous explique-elle. 

 

Dans le processus de création, Shourouk croise les influences des traditions ancrées dans ses racines méditerranéennes avec des accessoires de mode très contemporains. Ces derniers sont élaborés à base d’ornements avec des sequins d’argent, des paillettes et des structures stylées. « J’ai crée, il ya dix ans, en pleine période de crise économique, des pièces très opulentes, très colorées, des bijoux avec style de fantaisie nouveau qui a connu un succès rapide. D’ailleurs, nos modèles ont été copiés par de nombreux créateurs dont Valentino, H&M et Zara », nous confie Shourouk Rhaiem.

 

Pour façonner son professionnalisation, la designer a entamé sa carrière au sein de grandes maison de prestige: Chloé, John Galliano, Roberto Cavalli et Lanvin.

 

 « J’ai appris la technique de la broderie traditionnelle très jeune et mon style m’a permis d’intégrer de grandes maisons de mode. Démarrer et évoluer dans cet univers très haut de gamme a été déterminant dans ma carrière. J’ai travaillé sur la transformation de la matière, du tissu notamment via la broderie, j’ai aussi modifié les couleurs et les formes comme ce qu’on fait sur les jeans ou sur la soie », ajouté –t-elle.   

 

Après quelques années d’expérience, conseillée par la directrice de son ancienne école, Shourouk Rhaiem décide de se lancer un défi : dessiner et créer de collections de bijoux luxuriants et des minaudières sous sa propre griffe.

 

Technique traditionnelle. Avec son associé, Pierre Lasquier, elle crée une société en 2007 et se lance dans la création des collections de bijoux haut de gamme. Déclinées en parures, ses créations brillent de pierres de cristal et épousent des formes et des couleurs « tendance » avec une grande touche de féminité.

Conçus en édition limitée, les bijoux sont fabriqués selon une technique traditionnelle, faits main et ornés de strass, cristal, sequins et perles.

 

Shourouk s’intéresse à tout dans la mode. Pour elle, les accessoires représentent le diadème de la mode, en prêt à porter ou en haute couture, ils subliment les tenues. L’artiste a aussi dessiné des bijoux pour de grands noms du cinéma et la scène musicale comme la chanteuse Lady Gaga, Beyonncé, la chanteuse du groupe Gossip et Jennifer Lopez. Elle a reçu une commande spéciale de Michèle Obama, l’ancienne première Dame des Etats - Unis.

 

« Les deux dernières années, nous avons crée des vêtements décorés de strass et des paillettes avec une calligraphie arabe qui ont connu le même succès que les bijoux », souligne la créatrice.

 

Venant de l’univers de la mode, Shourouk n’exclue pas de développer des projets avec de nouveaux accessoires, dont celui en cours : des chaussures décorés avec strass, cristal et paillettes.

 

« J’interviens sur tous les supports : bijoux, ceintures, sacs, packaging et chaussures. Je ne me pose de limite, l’univers de la mode et la créativité peut être transposable sur tous supports », nous confie l’artiste.

 

Le succès de Shourouk est fulgurant. Elle fait les couvertures de magazines féminins prestigieux comme Marie Claire, Elle et Madame Figaro. Sa dernière collaboration consiste dans le design d’une collection de bijoux pour la boutique du Lido de Paris, des pièces qui ont été aussi portées par les meneuses de revues lors des spectacles.

 

« Je suis la première designer de bijoux a collaborer avec le Lido, une collection qui a été dévoilée en mars dernier en présence de la presse internationale. La franco tunisienne que je suis est ravie et fière de cette collaboration, car le Lido est endroit emblématique de l’art et du tourisme parisien », nous confie Shourouk. Cette dernière confirme qu’un projet  de collaboration avec la maison Swarovski est en cours de finalisation pour les prochains mois.  

 

Pour conclure notre entrevue, Shourouk a tenu à lancer un message. Ce dernier est adressé aux jeunes, notamment à ceux issus de l’immigration : « Il faut croire en ses rêves, en son potentiel, car même si on manque de moyens financiers, la détermination et le travail permettent de franchir les freins et d’ouvrir les portes de la concrétisation, du succès. Les jeunes ne devraient tomber dans la fatalité, ils doivent se battre davantage pour réaliser leurs rêves, leurs ambitions. Tout est possible dans la vie, la réussite aussi », a t-elle conclu. 

 

Les collections de Shourouk Rhaiem sont disponibles dans des boutiques prestigieuses comme Le Bon Marché, Galeries Lafayette, Frank et fils et Maje. Des points de ventes et des boutiques existent aussi en Europe, en Amérique, en Asie et au Moyen Orient.

 

 

 

La mode par passion
La mode par passion
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents