Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


Alcomsat -1, pour les télécommunications

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 5 Février 2018, 08:57am

Catégories : #Culture - Communication et Médias

Alcomsat -1, pour les télécommunications
Alcomsat -1, pour les télécommunications

Paru dans Arabies, février 2018

 

 

Alcomsat 1, le premier satellite dédié aux télécommunications, a été lancé le 10 décembre dernier par l’Agence spatiale algérienne (Asal), en partenariat avec China Aerospace Science and Technology Corporation (Casc).

 

Porté par le lanceur chinois Long March 3B de la station Xichang Satellite Launch Center, Alcomsat-1 permettra la multiplication des chaînes de radio et de télé et l’optimisation de la qualité du signal des satellites de géolocalisation. « Vingt-six minutes après le décollage vertical, selon les données du centre de poursuite et de contrôle des satellites de Xi’an, les opérations de séparation du satellite Alcomsat-1 du véhicule de lancement et son entrée en Orbite de Transfert Géostationnaire (GTO) se sont déroulées avec succès », a mentionné l’Asal.

           

Le satellite sera exploité et contrôlé par les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications situés respectivement dans la les wilayas de Médéa et Alger. Des centres seront chargés de l’activation, de la surveillance et le contrôle des différents sous –systèmes du satellite et de ses appendices (antennes solaires, antennes et réflecteurs)

 

D’après la direction de l’Asal, le satellite dispose de 33 transpondeurs dont neuf dédiés à la diffusion de chaines de télé et de radios numériques. Il permettra aussi la diffusion de l’Internet très haut débit sur le bande KA qui couvre l’ensemble du territoire algérien.

 

Ainsi, Alcomsat1, permettra, entre autres, la diffusion de plusieurs centaines de chaînes télé et de radios numériques et améliorera la qualité de services diffusés via les nouvelles technologies de l’information et de la communication, comme la formation en ligne, la télémédecine, le transferts de fichiers lourds grâce à la généralisation du très haut débit. Selon les spécialistes, ce lancement permettra certainement d’optimiser le développement des télécommunications et des médias dans le pays.

 

Alcomsat1, qui couvre une bonne moitié de l'hémisphère Nord de la terre, permettra d'optimiser la qualité du signal des satellites de géo localisation comme GPS, Glonass et Galileo et de diminuer les risques de brouillage et de détérioration volontaire des signaux. De plus, les fonctionnalités de télécommunications du satellite seront aussi utiles aux services chargés de la surveillance et du renseignement, ainsi qu’aux services de l’armée algérienne.

 

Enfin, le lancement du satellite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme spatial national à l’horizon 2020, adopté par le gouvernement et dont l’objectif consiste à renforcer les capacités spatiales algériennes.

 

Programme spatial national. Enfin, le lancement du satellite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme spatial national à l’horizon 2020, adopté par le gouvernement et dont l’objectif consiste à renforcer les capacités spatiales algériennes.

 

Rappelons que l’Algérie dispose de cinq satellites déjà en orbite. Alsat-1, le premier satellite d’observation, a été lancé en 2002, suivi en 2010 par le lancement du l’Alsat-2A, pour l’observation à haute résolution. En 2016, l’Algérie lancé, depuis l’Inde, en collaboration avec le Centre de développement des satellite (CDS ), situé à Oran, trois nouveaux satellites Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat-1N, des satellites d’observation pour les premiers et un nano - satellite dédié à la science pour le troisième.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents