Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


Une légende du chant arabe

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 13 Mars 2018, 08:51am

Catégories : #Culture - Communication et Médias

George Wassouf

George Wassouf

Une légende du chant arabe

Paru dans Arabies, mars 2018

 

George Wassouf, le sultan de la chanson arabe, à la carrière prolifique, retrouve son public après quatre années d’absence au théâtre des Folies Bergère à Paris.

 

Après une longue absence, la star incontestée de la chanson arabe a enchanté son public durant les deux concerts qui ont été organisés le 24 et 25 novembre dernier au Théâtre des Folies Bergère à Paris. Organisées par le producteur Rayan Boukersi, les retrouvailles de l’artiste avec son public parisien ont été grandioses. « Produire Gorges Wassouf, un des plus grands artistes du Moyen Orient a été un défi pour nous. Aujourd’hui on peut dire que c’était un Pari réussi, car il avait une très forte émotion de la part du public », affirme le producteur.

 

Impressionnée, Karima, fan depuis sa tendre jeunesse, est très émue par la prestation et surtout par la communion qui a caractérisé l’échange avec le public. « Georges Wassouf, est des artistes arabes les plus aimés dans le monde arabe. Il a riche carrière qui a démarré dans les années 1980. Ses retrouvailles étaient magiques, nous avons vécu intensément chaque instant, l’émotion était très vive. Je suis ravie d’avoir pu assister à ce concert. Georges Wassouf est certes affaibli physiquement, car il a été très malade, mais l’artiste n’a pas changé, sa voix puissante véhicule tant d’amour et de partage. Je pense qu’il a été davantage émouvant et touchant ce soir, les retrouvailles sont une véritable réussite », nous confie t-elle.

 

En effet, après quatre d’absence, pour cause de maladie, le retour du chanteur est un triomphe. Le rideau n’était pas encore levé, le public s’impatientait, lorsque retentit sa voix, une voix qui a mis la salle en émoi. L’ovation est à son comble et les retrouvailles ont été bouleversantes d’émotions. Le public, en ovation, ne cessait de clamer Abou walid, surnom affectueux attribué à l’artiste dans les pays arabes.

 

Réputé pour être Sultan al-Tarab  (le sultan du chant), en référence à sa chanson classique El Hawa Sultan, George Wassouf, un des représentants du genre musical el -Tarab, a une voix magique et cristalline qui enchante les adepte de la chanson arabe.

 

Chansons fétiches. Le public présent aux Folies Bergère, conquis depuis des décennies, a accompagné l’artiste et a fait vibrer la salle tout au long du concert. Une partie du riche répertoire de l’artiste a été spontanément repris, les refrains de ses chansons fétiches, Hawa Sultan, Rohi ya Nesmah, Helif el-Amar, et Law Naweit, retentissant dans la salle, ont fait de cette soirée un moment de communion intense.

 

George Wassouf a bâti une carrière longue carrière et a sorti plus de trente albums. Il a assuré des tournées mondiales et a attiré des millions de fans à travers le monde arabe. Respecté par son public, l’artiste est une star aimée et choyée dont de carrière est suivi de près par les fans les plus fidèles.

 

Légende vivante du chant arabe, George Wassouf a commencé sa carrière dès l’âge de 6 ans, dans son pays natal, la Syrie. Jeune, il interprétait les chansons des vedettes de la chanson arabe, comme les divas incontestées Oum Keltoum, Warda ainsi que l’artiste égyptien Abdelhalim Hafez. A 12 ans, l’artiste est repéré par le célèbre producteur George Khoury, un producteur  qui participe à étendre sa notoriété auprès du grand public. En 1980, l’artiste a participé à l’émission Studio El fan au Liban et devient l’un des artistes les plus aimés de sa génération. 

 

El Hawa Sultan, une chanson phare de son répertoire musical, signe sa consécration, sa notoriété est à son comble et c’est avec tendresse que ses fans le surnomment Sultan al- Tarab. Depuis, George Wassouf est l’un des chanteurs les plus prolifiques dans le monde arabe.

 

Parmi ses plus grands succès figurent les chansons Kalamek ya Habibi (2007), Salaf Wi Deine (2003), lesquelles furent parmi ses plus gros succès dans les pays du Moyen – Orient.

Allah Karim, album sorti en 2009, s’est vendu à des milliers d’exemplaires dans le monde arabe. En cette même année 2009, il participe au festival Mawazine devant plus de 35 000 spectateurs.

 

« Sa voix si particulière, si douce et puissante, elle hérisse les poils dés la première note, nous explique très ému, Wassim, un fan franco tunisien venu avec son épouse de la province pour assister au concert de Gorges Wassouf aux Folies Bergère. C’est une occasion unique, je ne l’aurais ratée pour rien au monde ».  

 

« Il apparaît certes affaibli par la maladie, mais un grand artiste le demeure pour toujours, j’ai plus d’émotions à  l’écouter aujourd’hui. Ce concert, je le savoure, je le vis », nous confie Nadia, une adepte de la musique arabe.

 

 

 

Une légende du chant arabe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents