Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


L'épopée du canal de Suez

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 16 Mai 2018, 14:26pm

Catégories : #Culture - Communication et Médias

L'épopée du canal de Suez
L'épopée du canal de Suez
L'épopée du canal de Suez

Parue dans Arabies, mai 2018

 

L’histoire du canal de Suez, une exposition –événement à l’Institut du monde arabe.

 

Du 26 mars au 5 aout, l’Institut du monde arabe (IMA) retrace une extraordinaire réalisation humaine :  L’épopée du Canal de Suez , de l’époque des pharaons à celle de Ferdinand Lesseps, de la dynastie de Méhémet Ali et ses descendants, à la nationalisation sous Nasser.

 

« Notre exposition ne montre pas une histoire française du Canal, mais une histoire véritablement franco-égyptienne, comme peuvent le faire deux peuples amis, quelles qu’aient pu être les divergences du passé. On partagea de grands moments, comme celui de l’inauguration par le khédive Ismaël en présence de l’impératrice Eugénie d’une œuvre qui symbolisait le renouveau de l’Egypte. On s’affronta aussi, comme en 1956 lors de l’agression conduite par la France, le Royaume –Uni et Israël à la suite de la nationalisation du Canal par le président Nasser », lit –on dans l’éditorial signé par le président de l’IMA, Jack Lang

 

Une saga, mise en lumière lors d’une exposition - événement réunissant les personnalités qui ont joué un rôle dans cette réalisation gigantesque. L’exposition évoque l’origine du Canal, près de mille huit cents ans avant notre ère, une période durant laquelle le Nil est perçu comme un moyen pour les embarcations de regagner la mer Rouge et de relier la Méditerranée.

 

L’évènement revient sur les noms rattachés à l’histoire originelle du canal de Suez. C’est le Pharaon Sésostris III qui le premier a ordonné le creusement d’un canal antique qui a permis la navigation entre la Méditerranée et les mers du Sud.

 

Les savants qui accompagnent Bonaparte en Egypte en 1798 ont conduit la première étude, une période durant laquelle des plans ont été dessinés par l’ingénieur italien Luigi Negrelli (1799-1858). L’Egypte, sous le règne de Méhémet Ali et ses descendants, œuvre à la modernisation du pays. Ainsi, la dynastie fera appel aux experts français pour moderniser le pays dans divers domaines : l’armée, la marine, la médecine, l’éducation, l’agriculture et l’archéologie.

 

Des défis importants ont été relevés pour sa réalisation, en raison de l’extrême pénibilité des travaux. Le canal de Suez, percé entre 1859 et 1869, sous la direction de Ferdinand de Lasseps, ancien consul à Alexandrie et aventurier, et le souverain égyptien et petit - fils de Méhémet Ali, Saïd Pacha, se lancent dans la concrétisation du projet, succédé par Ismaïl Pacha, son neveu, jusqu’à l’inauguration en 1863. La réalisation du chantier fût laborieuse, des milliers d’ouvriers y ont perdu la vie, mais à l’introduction de la mécanisation les conditions de travail ont été améliorées. En effet, l’histoire du canal de Suez est étroitement liée à l’évolution des techniques, dont la machine à vapeur qui fait avancer les navires et tourner les dragueuses.

 

 

Les visiteurs pourront, tout au long du parcours de l’exposition, prendre connaissance des anecdotes et des temps forts du canal de Suez à travers les siècles. Ce lieu symbolique, jonction entre trois continents – l’Asie, l’Afrique et l’Europe-, relate l’aventure humaine à travers les civilisations qui se sont alliées et confrontées à travers l’histoire.

Car ce lieu névralgique pour les échanges et le commerce, représente le point cardinal pour la stimulation de la croissance des économies des pays des quatre points cardinaux.

 

Etapes historiques. Structurée en quatre temps, l’exposition propose aux visiteurs une entrée immersive pour prendre connaissance des étapes historiques de la réalisation du canal de Suez, de sa percée dans le désert, représentée par un plan –relief crée pour l’exposition universelle de 1878, ainsi que par des modèles réduits de machines et des bateaux de l’époque, des gravures et des photographies, jusqu’à son inauguration en 1869 en présence de nombreuses personnalités dont l’Impératrice Eugénie et l’Emir Abdelkader.

 

L’ouverture du Canal, célébrée par des fêtes somptueuses, est évoquée dans cette exposition. L’opéra Aïda de Guiseppe Verdi fut commandé au compositeur par le Khédive Ismaël Pacha sur la base d’une idée d’Auguste Edouard, fondateur avec Champollion de l’égyptologie.

 

Au moment de l’inauguration, le gouvernement égyptien possède 44 % des actions de la compagnie de Suez. En 1975, le Khédive, endetté, a vendu cette participation à l’Angleterre qui installe son influence dans la région. Le canal de Suez devient un enjeu majeur de la lutte pour l’indépendance et des conflits stratégiques internationaux. 

 

Quatre –vingt- sept ans après son ouverture, le 26 juillet 1956, le président égyptien Gamal Abdel Nasser décide la nationalisation du Canal. A la Suite à cette décision, la région connaitra des bouleversements politiques, notamment les guerres avec Israël en 1967 et 1973 que relate l’exposition  à travers des photos, témoignages oraux et films de fiction. Dès 1975, le Canal vivra sa période de prospérité : équipements, élargissement, urbanisation, il contribuera à renflouer les caisses de l’Etat en devises.

 

Pour illustrer l’importance économique et culturelle de ce projet, qui fascine Egyptiens et  Européens, la visite se poursuit en évoquant les étapes historiques via la présentation des objets archéologiques, de maquettes et de photos et vidéos des moments forts de l’épopée du Canal, associant l’histoire de l’Egypte et celle des autres pays du monde dont la France. 

 

Une histoire caractérisée aussi par des affrontements et des guerres. Après la Seconde Guerre mondiale, les peuples arabes se revotent, certains luttent pour l’indépendance, et d’autres, comme les Egyptiens, revendiquent de pouvoir de jouir pleinement de leurs richesses nationales. Gmel Abdel Nasser, lors de son discours célébrant la fête nationale, le 26 juillet 1956, annonce la nationalisation du canal de Suez.

 

Une période phare de l’exposition qui relate l’histoire des confrontations militaires engagées par les Français, les Britanniques et les Israéliens en 1967 et en 1973.

 

Le Canal de Suez, un symbole fort pour le développement économique de l’Egypte, a fait l’objet des travaux d’extension, de doublement et d’urbanisation en 2015. Des travaux qui vont permettront l’optimisation du temps des traversées. Plus que jamais, le canal de Suez, qui représente la route commerciale par excellence reliant les marchés asiatiques et européens, est un des enjeux majeurs du développement économique et la prospérité du commerce international, aussi bien pour l’Egypte que ses partenaires internationaux. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents