Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


Algérie: colonisée durant....132 ans

Publié par Hakima Bedouani-Kernane sur 3 Novembre 2011, 18:17pm

Catégories : #Société

Article publié dans New African, novembre / décembre 2011

 

 

La colonisation française en Algérie a commencé sous le rêgne de charles X, roi autoritaire et contesté. Prétextant un incident diplomatique ( une geste du dey d'Alger signifiant au consul de France de quitter les lieux), il envoie une expédition punitive à Alger. En réalité, le véritable but de Charles X était de déveopper un empire colonial, à l'image des autres puissances européennes comme la Grande - Bretagne et la Belgique. 

 

Sous le commandement du comte Louis de Bourmont , minsitre de la Guerre dans le gouvernement Poulignac et commandant en chef  de l'expédition en Afrique, les troupes militaires françaises ( composées de près de 37 000 soldats), débarquent le 14 juin 1830 dans la vilel côtière de Sidi Fredj, à 25 km de la ville d'Alger. L'Algérie était alors sous la souveraineté du sultan turc. Après une rude bataille, les Turcs se soumettent aux militaires français et Alger fût bombardée, pillée et occupée le 5 juillet 1830. Les villes et les villages sont saccagés, les cultures anéanties et la population déplacée ou exterminée. Selon les statistiques connues de l'époque, la population qui comptait près de 3 millions d'habitants en 1830, n'en comptait que 2 millions en 1845. 

 

Sanglante Conquête.

 

Il faut dire que la conquête de l'Algérie fut dure, longue et sanglante. Face à la résistance des autochtones dans les différentes régions du pays, l'armée française a usé de tous les moyens pour atteindre son objectif. la résistance des Algériens a été particulièrement importante dans les régions montagneuses de la Kabylie et les régions de l'ouest du pays. Le grand résistant, Emir Abdelkeder, figure emblématique du nationalisme algérien, a mené une dure bataille pendant une dizaine d'années. Vaincu par les Français, il déposa les armes et s'exila au Maroc en 1848. En Kabylie, la rébellion a été consuite par Lalla Fatima N'Soummer jusqu'en 1857. 

 

Les historiens rapportent qu'au début de la colonisation, deux courants s'étaient affrontés en France au sujet de l'occupation. Le premier a souhaité la colonisation des grandes villes et des plaines fertiles et le second était favorable à une occupation totale y compris le Sahara. Optant pour la deuxième option, les responsabilités politiques ont alors encouragé le peuplement de l'Algérie. Des colons alsaciens, espagnols, italiens et maltais, s'installèrent dans le pays et commencèrent par acheter des domaines, des logements et des terrains à très bas prix auprès des Turcs qui quittaient le pays. 

 

Durant des décennies, les Algériens de souche étaient considérés comme des sous-citoyens, sans droits sociaux ni politiques. Le député, Alexis de Tocqueville, dans ses "Notes sur l'Algérie" en 1841, dénonçait la dépossession des Algériens, mais en aucun cas, il n'a remis en question la colonisation. Pis encore, il a proclamé la suppression totale des droits politiques des Arabes. En 1886, plus de 7 millions d'hectares étaient aux mains des colons. Les Algériens ont perdu 80% de leurs terres. 

 

Le Code de l'indigénat. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents