Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag.. Contact: hkernane@yahoo.fr


Algérie Télécom: Mehmel pour redresser la barre

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 23 Juin 2012, 08:33am

Catégories : #Portraits

Publié dans CIO mag ( référence IT au service des managers africains), juin / juillet 2012

 

Azouaou Mehmel

 

Azouaou Mehmel, le nouveau président directeur général d'Algérie Télécom pour redresser la barre

 Né en 1964, Azouaou mehmel  est ingénieur de formation. Diplômé de l'université d'Alger, il a pssé l'essentiel de sa carrière au sein du groupe Algérie Télécom. Récemment promu au poste de PDG de l'opérateur historique, sa mission consiste à redresser la barre en apportant d'importantes réformes en vue de faire face  à un environnement très concurrentiels. 

 

En 1992, faichement diplômé, Azouaou Mehmel intégre le Ministère de la Poste et des télécommuncations comme ingénieur à la direction des transmissions. Il fut en chargé de projets de réseaux optiques jusqu'en 2001. Après une expérience de près de dix ans, il décide de poursuivre une formation de l'École nationale des sciences et technologies ENST (France), qui comprendra également un stage dans le service Recherches et développement du groupe France Télécom. A la fin de sa formation, il rejoint Algérie Télécom jusqu'en 2004, date à laquelle il est désigné pour diriger la branche transmissions de la filiale d'Algérie Télécom : Mobilis.

 

Une belle évolution au sein d'Algérie Télécom. En 2009, il est nommé conseiller auprès du president directeur général du groupe Algérie Télécom Moussa Benhamadi, actuellement ministre de la Poste et des Nouvelles technologies de l'information et de la communication, et ce jusqu'en 2010, où il prendra alors les commandes de Mobilis. Il contribua ainsi au dévelepomment de l'entreprise et à son maintien en deuxième position sur le marché nationam ( malgré une rude concurrence des opérateurs privés présents sur le marché de la réléphonie mobile). Grâce à la performance de sa gestion de Mobilis, Mehmel grimpe les échelons jusqu'a sa nomination, le 31 mars 2012, comme président directeur général du groupe public Algérie Télécom. 

 

Fervent défenseur de l'impact du développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication sur l'essor économique, il nous confie qu'il est important de créer " une synergie qui passerait en croissance des télécommunications et des nouvelles technologies en général ". Concernant l'évolution du marché des télécommunications dans le pays, Mehmel est très confiant et lui voit un avenir prometteur. Cependant, le nouveau patron du groupe AT, conscient que le secteur des télécoms a un impact sur les autres secteurs d'actvités économiques, appelle ses partenaires à fournir plus d'efforts dans le développement des contenus et des contenants.  '' Il ne suffit pas d'installer les infrastructures ( onéreuses et nécessitant des technologies de pointe), mais également de développer les autres activités annexes, comme les fournisseurs de contenus du web par exemple'' explique t-il. 

 

L'innovation, moteur de croissance. Fraichement nommé à la tête de l'opérateur public le nouveau PDG va t-il réussir à redresser le groupe souffrant de nombreuses difficultés ( augmentation des réclamations, déffaillances techniques répétées, mauvaise qualité des services et insatisfaction de la clientèle ) ? Depuis son installation à la tête du groupe, Mehmel affiche une volonté sans faille pour une restructuration profonde de l'entreprise. Il a fait également appel à tous les cadres  et à tous les emloyés afin qu'ils changent leur façon de travailler. Le groupe est dans une situation '' intolérable et critique'', a t-il affirmé. Plus encore, il explique qu '"Algérie Télécom n'a pas encore réussi son passage au statut d'opérateur de réseau". Le nouveau PDG du groupe va encore plus loin puisqu'il considère  '' inconcevable que l'opérateur en charge du développement des nouvelles technologies de l'information n'en fasse usage lui-même dans son activité pour améliorer la qualité du service rendu ". Pour y remédier, le nouveau patron d'Algérie Télécom compte créer " une synergie de croissance des télécommunications" en adoptant des outils de gestion plus innovants et modernes. Aussi, il ne manque pas de rappeler que l'ouverture inévitable des autres segments du secteur des télécommunications, notamment la téléphonie fixe et l'accès à Internet haut débit, installera incontestablement une concurrence encore plus ardue et plus offensive sur le marché. "" La tâche est rude et la mission délicate, mais pas impossible'', explique t-il à l'intention des employés du groupe. Algérie Télécom va t-il enfin trouver la stabilité managériale qui assurera son développement ? 

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents