Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag.. Contact: hkernane@yahoo.fr


Azouaou Mehmel, président- directeur général d'Algérie Télécom

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 23 Avril 2013, 08:09am

Catégories : #Interviews

Paru dans Arabies, avril 2013

Azouaou Mehmel

Azouaou Mehmel, président- directeur général d'Algérie Télécom

Quelle est la stratégie avez –vous adopté pour faire d’Algérie Télécom une entité économique à part entière et de quelle façon peut-elle, aussi,  remplir sa mission de service public?

Par ses statuts, Algérie Telecom est une entité économique à part entière, sauf que dans la pratique les réflexes administratifs sont toujours là et ne concourent pas souvent à la réactivité qui devrait caractériser un opérateur des télécommunications comme Algérie Telecom. Je tiens donc à souligner et à rappeler qu'Algérie Telecom est d'abord une entreprise économique et commerciale qui doit avant tout créer de la richesse et de la croissance pour ses actionnaires par la satisfaction de ses clients, dans le respect de ses obligations envers ses employés et ses fournisseurs et partenaires. En tant qu'entreprise publique, Algérie Telecom devra répondre bien sûr à toutes les suggestions de service public, dans la mesure de ses moyens et de la rétribution des services publics pour les missions en question.

Algérie Télécom n’a pas atteint les objectifs escomptes pour l’année 2012. Pourriez-vous nous éclairer sur les raisons de cet échec ?

Parler d'échec serait trop exagéré. En effet, même si les objectifs fixés pour l’exercice écoulé n'ont pas été atteints, les résultats dépassent, cependant ceux de 2011. Néanmoins, le marché présente de grandes opportunités qu'il appartient à Algérie Telecom de saisir, car elle en a largement les moyens

Un ambitieux plan d’investissement de 2 milliards de dollars a été mis en place pour la restructuration du groupe à l’horizon 2016… Pouvez-vous nous dire quels sont les principaux investissements consentis à court et moyen termes?

En effet Algérie Telecom a inscrit un ambitieux plan d'investissement. Il lui permettra de mettre à niveau son infrastructure afin de mieux satisfaire ses clients et accompagner la politique gouvernementale de généralisation de l'usage des Technologies de l’information et de la communication (TIC). Parmi les actions majeures, citons la mise à niveau et l'extension de la boucle locale et des autres couches du réseau afin d'offrir le haut et le très haut débits de bonne qualité, de même que l'introduction de plateformes de services pour offrir des prestations à valeur ajoutée indéniable et du contenu.

Depuis votre nomination, vous dénoncez le fonctionnement bureaucratique du groupe Algérie Télécom… Quelle stratégie allez-vous mettre en œuvre pour le changement de la mentalité du personnel et pour de le faire adhérer au redressement du groupe ?

La ressource humaine constitue l'âme et la véritable richesse de toute entreprise. On ne peut concevoir la réussite d'une entreprise sans une ressource humaine qualifiée et engagée. Il s’agit donc là de notre plus grand défi. Un programme d'action de formation et d'information a été arrêté afin de mettre cette dernière à niveau sur le plan technique, mais surtout pour assimiler le statut d'entreprise commerciale d'Algérie Telecom. A ce titre, l'écoute et la satisfaction du client devront être les valeurs fondamentales de chaque employé d'Algérie Telecom, afin de pouvoir faire face aux défis que devra affronter l'entreprise.

Vous êtes connu pour franc parler et n’avez pas hésité à décrire la situation critique du groupe. Quelles sont les perspectives de développement d’Algérie Télécom  à la vielle de l’avènement de la téléphonie mobile de troisième génération et la perte éventuelle du monopole du groupe dans le segment de la téléphonie fixe et Internet?

Comme je l'ai dit, Algérie Telecom devra saisir les opportunités qu'offre le marché afin de conforter sa position. Il est vrai que l'avènement de la téléphonie mobile 3G ainsi que l'éventuelle perte de monopole sur l'accès ne manqueront pas de constituer des menaces, mais uniquement sur le court terme. Car même si les opérateurs mobiles ont le vent en poupe, l'expérience a montré que le très haut débit ne pourrait être délivré qu'à travers les réseaux filaires, notamment la fibre optique. Il appartient donc à Algérie Telecom de bien jouer ses atouts.

L’option de la fibre optique est –elle la solution idéale pour la démocratisation de l’accès à Internet haut débit dans le pays ?

Ce n'est qu'une technologie d'accès parmi tant d'autres. Elle est certes l'évolution logique des réseaux filaires et finira à terme par remplacer tous les supports en cuivre dans la dernière couche qui a été épargnée jusque là, c’est – à - dire la couche accès. Ce sera donc l'une des solutions qui contribuera à la démocratisation de l'accès à Internet haut débit. Laquelle se fera par la conjonction de quatre facteurs : la disponibilité des accès, la qualité de service et le tarif du service, et l'accessibilité des terminaux d'accès, PC, tablettes, terminaux et Smartphones.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

salim deghdegh 28/09/2013 20:23


Bonjour ,je voudrais bien savoir si vraiment l'algerie télécom fait expres de couper le net chaque jour pour les villages de kabylie,j'ai assez appelé le 100 et le 12 ,hélas rien n'a été réglé à
ce jour,merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents