Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag, Le courrier de l'Atlas... Contact: hkernane@yahoo.fr


Mourad Oulmi, directeur général de Sovac

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 11 Mars 2012, 16:34pm

Catégories : #Interviews

Publiée dans Arabies, Mars 2012

Développement accéléré

Pour le directeur général de Sovac, Mourad Oulmi, le marché de l'automobile algérien est en pleine croissance et toutes les marques du groupe (Volkswagen, Seat, Skoda, Audi) en ont profité en 2011

 

Quelle évolution a connue Sovac en 2011?

Le marché algérie, de l'automobile a connu une progression de 35% en 2011. Bien entendu, Sovac  en a profité puisque, par rapport à l'année 2010; nous avons enregistré une croissance de 33% en termes de volume de ventes et de 37% de chiffre d'affaires. Et toutes les marques du groupe, Volkswagen, Seat, Skoda, Audi, ont profité de cette progression spectaculaire. 

Comment l'expliquez - vous ?

L'Association des concessionaires algériens analyse ces résultats. A mon sens, le premier facteur qui a favorisé l'évolution des ventes est incontestablement lié à l'augmentation du pouvoir d'achat des Algériens, qui a évolué avec la revalorisation des salaires de 40 à 60%. Le segment des utilitaires a bénéficié de cette embellie grâce aux nombreuses petites entreprises qui ont été financées dans le cadre des dispositifs de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes. 

Cela dit, l'acaht d'un véhicule n'est plus considéré comme du luxe, mais comme une nécessité. Les transports en commun peinent à se dévélopper dans le pays, et la voiture reste la solution pour circuler. Je pense que ce marché est appelé à se développer encore dans les prochaines années, car le niveau de vie des Algériens est en constante augmentation et le pays dispose de bonnes ressources financières, lui permettant ainsi de développer cette branche d'activité. De plus, le pays est composé de 70% de jeunes qui ont des besoins en équipements, et le véhicule figure parmi leurs priorités. Je pense que ce marché va évoluer pour attiendre 500 000 unités vendues annuellement, d'ici à deux ans. 

 Quel est le profil type de votre clientèle ?

C'est avant tout un marché segmenté en fonction du prix. Le premier segement, constitué de plus de 50% du marché algérien, concerne les produits dont le prix varie de 700 000 à 1 million de dinars algériens. Le deuxième segment, qui représente près de 30% du marché, concerne les véhicules dont le prix se situe entre 1 et 5 millions de dinars. Enfin, les 20% restant concernent le segment des utilitaires. Nos produits sont situés dans la deuxième tranche et notre clientèle représente la classe moyenne supériure, constituée essentiellement de chefs d'entreprise et de cadres supérieurs des entreprises privées et des professions libérales. C'est une clientèle fidèle qui revient pour cahnger de modèle. Pour certains, posséder une Audi et/ou une Golf est un rêve qui se réalise. 

Qu'en est -il des investissements que vous avez déployez pour le développement de Sovac ?

Nous continuons à appliquer notre programme qui a été défini en étroite collaboration avec Volkswagen. Notre dernière réalisation est le site des Grands Vents. Nous venons d'acquérir aussi une nouvelle structure dans la ville de Chéraga, d'une superficie de 14 000 m2. Nous comptons nous investir dans le domaine de la formation en y installant un site conçu pour cet objectif. Nous continuons notre investssement dans le déploiement des sites pour la maintenance et les pièces de rechange. Nous avons réalisé près de 90% des investissements prévus dans le cadre de notre développement dans la pays. Concernant notre réseau, nous avons 16 agents agrées et nous comptons atteindre 30 agents d'ici à 2013. 

Volkswagen et le gouvernement algérien ont un projet d'installation d'usine dans le pays...

Le gouvernement algérien attache une grande importance au développement d'une idustrie automobile. La volonté politique est bien réelle. Les négociations avec le constructeur français Renault, par exemple, sont à un stade avancé. Une délegation du groupe est venue récemment effectuer une visite de prospection technique.  Pour Volkswagen, les négociations s'accélèrent depuis novembre 2010. Des délégations du groupe ont effectué de nombreuses visites dans le pays, dont la dernière remonte à janvier 2012. Ce projet de partenariat est en phase d'études approfondies pour déterminer sa faisabilité, notamment en termes de rentabilité pour les deux parties concernées. Dans le cadre de ce projet, il est prévu la fabrication de 100 000 véhicules par an. Les modèles concernés seront probablement la Polo, la Polo Classic et le pick-up. 

Croyez-vous à la concrétisation de ce projet ? 

Je pense que la voloté politique existe. Le gouvernement y adhère fortement. D'autres facteurs sont également très positifs quant à la concrétisation de ce projet comme l'état du marché, qui est très favorable et prometteur, la disponibilité des ressources financières ainsi que la position géographique du pays qui lui permet de développer l'activité de l'exportation notamment vers les pays arabes avec lesquels nous avons conclu des accords de libre échange Azal. Cette opportunité est importante car il n'existe aucune usine Volkswagen dans les pays arabes.  d'un autre côté et grâce à ce projet, le pays pourrait développer son tissu industriel de sous-traitance dans la matière première. Ces conditions favorables permettent de proposer des tarifs préférentiels et copétitifs dans la production de véhicules pour le marché national et à l'exportation. Nous avons tous les éléments et les aspects pour réussir théoriquement un tel projet. 

Alors qu'est ce qui pourrait freiner un tel projet ?

Je ne dirai pas que le projet seraot freiné mais plutôt retardé. Les exemples de retards ne manquent pas, comme la construction de l'aérogare et le métro d'Alger. Nous n'avons malheuresement pas encore atteint un niveau d'expertise et nous ne disposons pas de compétences au niveau de nos administrations qui nous permettent de bien gérer les projets d'une telle envergure. Pour un tel projet, nous aurons besoin de personnes compétentes en matière de management. Le recours aux compétences étrangères est aussi une solution utilisée par certains pays du Golfe, comme le Qatar et Émitaes arabes unis. Le cas d'Emirates est le parfait exemple dans ce domaine. Je pense que les expatriés pourront apporter une aide incontestable dans la gestion et la formatuon du personnel dans tous les secteurs.... Un autre obstacle pourrait retarder  le projet : L'absence du tissu de la sous-traitance. La fabrication de pièces serait une valeur ajoutée pour le développement de l'industrie automobile dans le pays.

 Sovac est-elle partie prenante de ce projet ?

Absolument. Dans le cadre de l'élaboration des études de rentabilité du projet, nous avons assisté à tous les ateliers.  Nos experts travaillent sur ce projet. En tant que représentant exclusif de Volkswagen en Algrie, nous allons probablement contribuer et être acteur dans certaines activités comme la distribution et la maintenance dans le réseau Volkswagen déjà présent à travers le pays. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOUKHATEM 07/12/2016 14:12

Bonjour
Notre entreprise est spécialisé dans la conception et production
de clôture en béton préfabriqué
Pouvez-vous me mettre en contact ou me communiqué les coordonné d'un responsable qui est en charge de votre projet de l'usine de montage VW
a Relizane afin de proposé nos service dans le domaine de la clôture en béton préfabriqué.
Je vous en serait vraiment reconnaissant.
Bien a vous Boukhatem
Mob:0772 21 21 22
http://www.betonlux.123.fr

mostefa 15/11/2014 18:41

quel est le contrat liant sovac et l onam

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents