Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Hakima Bédouani-Kernane - Journaliste

Journaliste - Reporter, diplômée de troisième cycle en journalisme (Université Panthéon/Assas, Paris). Expérience en presse écrite et audiovisuelle. Rédaction : Articles, enquêtes, reportages, interviews, dossiers sur l'actualité économique, politique, sociale et culturelle du Maghreb, de l'Afrique et du monde arabe. Collaboration : Arabies, Magazine de l'Afrique, African Business, African Banker, CIO Mag.. Contact: hkernane@yahoo.fr


Rym Othmani, directrice générale MMC/DDB (Algérie)

Publié par Hakima Bedouani-Kernane Journaliste sur 8 Janvier 2014, 11:12am

Catégories : #Interviews

Paru dans Arabies, Janvier 2014

RYM-OTHAMANIE--MMC-DDB.jpg

Rym Othmani, directrice générale agence MMC/DDB Algérie.

 Pouvez-vous nous présenter l’agence  MMC/DDB Algérie?

MMC/DDB est un groupe de communication indépendant crée en Algérie en 1997. Lors de notre installation, nous avons commencé par répondre aux attentes, alors peu sophistiquées, de nos clients. Depuis, noussommes passés d’une petite équipe de 6 personnes à effectif de plus de 70 personnes en Algérie et plus de 120 personnes au total. Nous tenons à apporter un peu de séniorité au sein de nos équipes, notamment au niveau du conseil stratégique, du développement créatif ainsi que du suivi opérationnel.

Nous suivons et accompagnons l’évolutions du marché de la communication et de la publicité depuis notre implantation sur le marché local. Aujourd’hui, nous avons atteint un niveau de développement équivalent aux grandes agences de standards internationaux puisque nous disposons des mêmes caractéristiques qu’une agence de communication internationale. Pour y arriver, nous avons déployé beaucoup d’efforts dans les différentes activités du métier ainsi que dans la gestion. Nos équipes locales ont beaucoup évolués grâce à un travail rigoureux et à un encadrement régulier par des ressources humaines étrangères qui nous ont apporté leur savoir faire et leur expérience.

Comment s’organise cette collaboration ?

Pour nous permettre d’installer des procès de travail identiques aux agences internationales, nous nous sommes rapprochés de réseaux internationaux tels que DDB, un agence qui appartient au groupe Omnicom. Un partenariat qui nous a permis de développer une stratégie de la réflexion stratégique et la création. Nous avons mis en place Carat Aegis Media, une entité chargée de la mise en œuvre de  la stratégie media. Et nous disposons également d’une agence indépendante chargé du web.

Que vous proposez vous en termes de communication globale?

Notre groupe se compose de plusieurs services lui permettant de répondre aux problématiques de nos clients et de leurs marques. Nous assurons un service à 360° qui englobe : le conseil stratégique, la création publicitaire, le marketing opérationnel, le service media et le web.

Les marques de nos clients sont ainsi au centre de nos préoccupations. Nous avons établi avec eux un partenariat basé sur l’écoute, la confiance et le respect mutuel, des conditions qui représentent les clés d’un partenariat réussi. Nous partageons avec nos clients nos convictions et nos partis pris avec une équipe dédiée, car dans nos métiers l’esprit et le travail en équipe priment sur l’individualité.

Cette structure assure à nos clients un grand confort non seulement en termes d’interlocuteurs, mais également de coûts. Notre agence offre une réflexion globale de la marque et le déploiement total de son plan de communication qui ne peut être similaire sur les trois pays du Maghreb.

Aussi, grâce à nos affiliations, nous garantissons à nos clients internationaux un service identique à celui de leurs agences à l’étranger et nous faisons profiter à nos clients locaux du savoir faire et des techniques d’une agence de communication de renommée internationale. Nous appelons ceci « l’internalocalité », c’est à dire l’osmose entre l’expertise internationale et la connaissance des insights locaux.

La multiplication des canaux de diffusion et l’avenue de la téléphonie mobile de troisième génération représente –ils une aubaine pour le développement de la communication dans le pays ?

Le marché publicitaire algérien va encore évoluer avec l’ouverture du marché économique.Plusieurs facteurs vont contribuer à cette évolution notamment l’arrivée de nouveaux entrants, l’évolution des intervenants locaux ainsi que l’installation de la concurrence comme règle essentielle de l’économie de marché. L’arrivée de nouveaux canaux de diffusion, l’introduction de nouvelles technologies telles que la 3G et enfin l’installation de la grande distribution vont incontestablement contribuer au développement de nos activités et de donner une dynamique au marché économique et donc au marché publicitaire. D’ici peu, il y aura tous les ingrédients pour que l’on puisse mieux travailler en étant plus innovant.

Je ne pense pas que l’on puisse parler d’aubaine. Nous aurons plutôt plus de confort dans notre travail. Désormais, nous allons suivre le développement des réseaux de télécommunications à l’échelle mondiale et nous adapter aux normes internationales.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents